Une solide sélection de films ayant fixé sur pellicule la mort et la pulsion scopique qu’elle génère : de films classiques et cultes au cinéma extrême et trash. La mort y est exploitée à la manière d’une pornographie de la violence. Le chef-d’œuvre "Peeping Tom" de Michael Powell, le sulfureux "Last House On Dead End Street", les abominables séries "Faces of Death" et "Guinea Pig", les productions belges "Des morts" et "C'est arrivé près de chez vous", "Benny's Video" de Michael Haneke ou encore "The Blair Witch Project" et "[REC]" : 25 films de tous les horizons. Les documentaires Mondo sensationnels des années 60, les snuff movies (mettant soi-disant en scène de vrais meurtres) et les films d’horreur façon found footage, les video nasties en VHS aux jaquettes racoleuses des années 80, ainsi que les retransmissions en direct de violences, catastrophes et accidents filmés sur smartphone ou dash cam prouvent que la fascination pour la mort n’a rien perdu de sa force morbide.

 

programme:

http://www.offscreen.be/fr/offscreen-film-festival-2019/death-film-mondo-snuff-shockumentary?fbclid=IwAR3DTALpt21MzX68eq9PSkE64Mvm1FpVa5gV1rbOG8TWE3flJ8fHParnkr4

 

Ticket:

https://pierrot.io/offscreen/festival-2019/fr

 

--

 

"Une larme de gin, une larme. Une rivière de tonic... Et ensuite la p’tite victime, composée d’une petite olive, d’un p’tit morceau d’sucre et d’un p’tit bout d’ficelle. Et nous avons : Le P’tit Grégory."

 

ben voila smile

 

Jerem'