Rencontre du temps
conférence/art/musée/expo

Vernissage: Monsanto, une enquête photo

Proposeur : Femme 41 ans
Infos
Catégorie :
conférence/art/musée/expo
Coût :
Accès gratuit
Age :
18-99 ans
Visibilité :
Visible par tout le monde
Durée :
03:00

Nbre de participants minimum :
2
Nbre de participants maximum :
10
Limite d'inscription :
Heure de l'activité (19:00)
Limite de désinscription :
Heure de l'activité (19:00)
Description

Geopolis, Centre de photojournalisme, présente: “Monsanto, une enquête photographique”.

Pendant 5 ans, le célèbre photographe Mathieu Asselin a étudié l’effet sur la santé et l'environnement des produits de l’un des plus grands producteurs de semences et engrais destinés au secteur agro-alimentaire.

Programme

  • 19h: débat avec le photographe
  • 20h30: concert/apéro 

Entrée gratuite 

Vu : 76 fois

Localisation
Adresse :
Google map
Connecte toi pour voir cette info
1000-Bruxelles
Région : Bruxelles, Belgique
Montrer la carte >>
Ont mis à suivre Femme 41 ans, Femme 37 ans, Homme 42 ans, Homme 35-45 ans, Femme 35-45 ans, Homme , Homme 38 ans
Commenter

Monsanto est loin. Mais alors, très loin des principaux producteur d'OGM. Le mieux serait de ne plus citer MONSANTO.

D'ailleurs, Monsanto n'a même plus raison d'être ou alors, j'ai raté un épisode.

Monsanto est mort, vive Bayer

BASF

C'est pourquoi il ne faut pas parler des ENTREPRISES mais de cibler les produits et donc particulièrement les  OGM.

Voici une petite partie d'une présentation que j'ai réalisé sur le sujet complexe que sont les OGM :

Les OGM ne sont  pas connu du grand public.

Des décisions de mise sur le marché de nouveaux produits sans études sérieuses et indépendantes avec un manque de transparence pour nous les consommateurs (étiquetage) ne  nous permets plus de faire un choix concernant notre alimentation.

Savez-vous que 90 % de maïs est d’origine OGM (et traité avec des pesticides très nocif pour l’homme et l’environnement) et que lorsque vous pensez bien vous nourrir en mangeant des céréales (surtout les enfants), vous vous empoisonnez sans le savoir?

Rappelez-vous des années de lutte qu’il a fallu pour enfin rajouter une étiquette sur les paquets de cigarette (et ce n’est rien qu’une étiquette. Pas une interdiction). Ce produit pourtant cancérigène, est toujours en vente!
L’industrie du TABAC et chimique sont bien trop puissante face au gouvernements des pays.

  • Les politiques : Ils doivent faire un choix entre le revenu que cela amène aux pays (ou aux communes) et la santé de leurs concitoyens. Pensez-vous qu’un politique pourra interdire la vente d’un produit d’une société implantées dans sa ville? C’est ce mettre la corde au coup!
  • Les Média : pensez-vous qu’ils peuvent faire passer des reportages alors que la publicité pour ces produits rapporte des millions de $ : pensez au Corn Flake, Round-Up, Baygon vert, …

Il est difficile de lutter contre ces industries, puisque l’on est directement dépendant des recettes allouées par ces mêmes entreprises.

Ce qui me fait dire, qu’il sera impossible de lutter contre les OGM et leur pesticide associés. Ils sont en vente libre et resteront sur le marché pour ceux qui veulent l’utiliser (rendement plus élevé et $$$ pour les agriculteurs).

Il est par contre anormal que les produits BIO doivent subir des coûts plus élevé, car ils doivent être certifié BIO.

C’est le monde à l’envers : les produits NORMAUX (donc BIO) doivent prouvé qu’ils sont BIO. Et donc subir une augmentation du coût de production alors que les produits INDUSTRIELS (OGM+Pesticides) ne doivent pas subir de traçages et donc seront plus compétitifs.

En conclusion, il faut au minimum demander un étiquetage et tout comme les cigarette, chacun pourra prendre une décision sur le paquet de céréale qu’il choisira (surtout pour ces enfants) : justlabelit.org

La désinformation sur le sujet est générale.

 

Lorsque vous acheté BIO vous faite :

  • un geste pour la planète. Moins de pesticide et pollution de l'environnement
  • un geste pour le producteur (agriculteur) qui investi dans le BIO.
  • un geste pour l'ouvrier qui ne sera plus exposé aux substances nocives
  • un geste pour LUTTER contre les OGM. Et donc, vous n'apporter un apport financier à ces grands groupes industriel et les distributeurs (grandes surfaces toutes bien connues).
  • un geste pour votre santé (et je l'ai placé volontairement en dernier)

Alors, le BIO coûte plus cher : faux ! Pensez-vous que 1 € le kilos de tomates est le juste prix ? Est ce que cela permets de rémunérer le producteur ?

C'est juste que le prix de l’agriculture Industrielle (et pas traditionnelle) est trop bas (production de masse).

Et puis, quand bien même, si vous devez donner des milliers € pour vous soigner, alors, c'est juste la roue qui tourne dans le mauvais sens :

  • vous allez quand même payer
  • favoriser les industriels.
  • donner une raison au système
  • la cause est toujours présente.

TABAC - OGM : même combat = INFORMER et LABEL sur CHAQUE produits (y compris et surtout les fruits et légumes).

Connectés

Tu dois être connecté pour voir la liste des membres connectés