Rencontre du temps

M & m's

On ne regrette pas les personnes qu'on a aimées.

Ce qu'on regrette, c'est la partie de nous-même qui s'en va avec elles.

(Lucia Etxebarria de Asteinza, Amor, curiosidad, prozac y dudas).

 

Tu sais au combien je suis pudique dans mes sentiments. Au combien j'ai perdu de personnes proches dans ma vie. Et au combien j'ai peur de m'attacher. Il y a tant de raisons à tout ça, tu as vécu tout ça avec moi. Ces deuils, ces abandons qui se sont enchainés, j'ai toujours eu peur que tu prennes le large. Parce que plus les années passent et plus je sais au combien je suis exigeante. Je me suis toujours dit que si je mettais la barre plus haute, j'aurais moins mal.

Je peux te faire une confidence ? C'était de la foutaise ce fonctionnement. Parce que je déguste. Ton départ ça a été l'abandon de trop. Pourquoi ? Pourquoi toi ? C'est la question que je me pose chaque jour.

C'était ton anniversaire aujourd'hui. Et aujourd'hui, je n'y arrive pas. Je me dis que reconnaitre que je ne gère pas, et une étape de franchie. Même si ça m'arrache la tronche de l'écrire.

Ton décès remet en cause tout mon fonctionnement. Je suis perdue. Je suis désorientée. Tu me manques, bordel. J'aurais besoin de t'appeler, que tu m'aiguilles, que tu me bottes les fesses. La tête de mule que je suis à besoin de toi. Et en 20 ans, c'est la première fois où je dois marcher seule.

Si seulement, la vie avait tourné différemment... J'ai tendance à oublier les gens loin de moi, mais sache qu'il y aura toujours une place pour toi. 

 

Tu dois surement sortir le champagne et crier victoire pour cette prise de conscience, à croire que tu avais prévu ce jour depuis un bail. winking

(6) (0)
Commenter

Tu me manques Meuf.

J'espère que tu t'éclates là-haut.

Je t'aime.

Pas facile de perdre quelqu'un et les périodes de fêtes n'aident en rien, au contraire.

Ca fait un peu du bien de haïr le monde entier, la personne même, de se retrouver seul et souffrir. Ca ne la ramènera pas, on s'en fout, juste un besoin de décompresser.

Tirer des leçons de tout ce qui nous tombe dessus, quand c'est un décès, on s'en fout de ce précepte à la con.

Allez courage quand même ...

smile

 

 

En cette période bien compliquée pour moi, j'aurais besoin de ton épaule. De tes coups de pied au derrière, que tu me secoues. Que tu me gueules dessus. C'est tellement compliqué, j'ai l'impression d'être une gosse de 3 ans, chaque année à la même période. Sauf que cette fois-ci, c'est la première année sans toi. C'est la première année où je ne t'ai pas près de moi pour m'aider à aller de l'avant.

Mais merde. J'en veux à la Terre entière. J'en veux à cet accident à la con qui t'as pris à moi. Je m'en veux de ne rien gérer et de déguster pour rien. Il suffirait que je me bouge, que je lève la tête.

Mais je suis fatiguée, sincèrement. 

Aujourd'hui, je n'ai plus envie de sourire. Et tu sais quoi? Pour une fois je vais écouter mes envies. Etre égoïste le temps d'un soir. Parce que j'ai beau croire que dans chaque événement il y a du positif, ton décès n'a rien apporté à ma vie de constructif. Juste un énième abandon dont je me serais passée volontiers.

 

Fais chier.

La vie est faite de chutes, de déception, de regret, la seul chose à faire c'est se relever, se remettre en question, et d'apprendre de ses erreurs. Cela fait partie de l'évolution de notre personalité. Alors courage car le bonheur ne se vie tout comme la tristesse, qu'une seul fois. Amicalement.

Très belle démarche Amélie. C est un grand pas en avant.

Accepter de souffrir pour avancer, lâcher prise, accepter de ne pas maîtriser.

Je trouve ta citation très belle et très vraie!

Si tu as besoin de parler miss, n'hésites pas!  bisou  

Connectés

Tu dois être connecté pour voir la liste des membres connectés