Rencontre du temps

Christine

Mon slam au théâtre de la vie de ce lundi 28 mai, tout simplement parce que j'avais envie de le partager... en l'honneur de Christine...

Christine,

Christine, tu m’as été présentée par une amie commune, je m’en rappelle encore, c’était un soir en août 2011 lors de ma pendaison de crémaillère.

Tout de suite, quand je t’ai vue, je suis tombé sous le charme, je me suis dit « ca c’est une belle plante » ! Je te trouvais rayonnante, vivante, sensuelle et merveilleuse à la fois. Une beauté rare.

Ce soir là, il faisait beau, le soleil traversait encore la vitre et je sentais déjà ton envie irrésistible de t’y trouver.

Je t’y ai accompagné et, une fois à la fenêtre, tu étais juste radieuse. Les rayons de soleil reflétaient sur toi comme ils sont reflétés par le sol d’un désert de sel en pleine journée. Tu étais tellement belle.

Depuis, bientôt 7 ans se sont écoulés. 7 ans que tu m’accompagnes et ne me quittes plus.

De temps en temps, tu prends le soleil, tu bronzes, je te donne de l’eau, tu bois à toute vitesse !

Parfois, des amis de passage à la maison te propose à boire, pas de problème, mais… Malheur à la personne qui te donnera autre chose que de l’eau ou du jus de légume à boire, je tiens à ce que tu restes en forme et resplendissante, oui, c’est peut-être mon côté macho, mais tu m’as toujours accepté comme je suis.

Tu es toujours là. Que je sois triste, en colère, heureux, tu es toujours là pour m’écouter, patiente et paisible.

Parfois, je te parle de ces autres femmes, celles qui sont de passage dans notre vie, tu ne m’en tiens pas rigueur, toujours aussi tolérante. Toi, tu ne m’as encore jamais quitté.

Le temps passe, les années s’écoulent. Tu es toujours là. Toujours accueillante.

Aujourd’hui, tu as perdu un peu de ta splendeur par rapport à il y a 7 ans. Je ne sais pas trop pourquoi. Je te propose plusieurs régimes alimentaires pour que tu te sentes mieux. Je me rappelle même les fois où je t’ai donné de la banane ou encore de la tisane ou du jus à base de spiruline. Mais rien n’y fait. Tu grossis et tu perds de ton éclat.

Parfois, je me sens même laisser aller à penser à t’abandonner, quelque part, hors de vue de tous, dans la nature où moi seul saurais où tu te trouves, j’imagine près d’un grand arbre, où tu te sentirais mieux, du moins, je l’espère, mais ce serait peut-être un peu présomptueux de ma part.

7 ans que tu m’accompagnes, 7 ans que je t’aime. Je souhaiterais juste parfois que tu puisses me dire ce que je peux faire pour toi, pour que tu puisses pleinement resplendir à nouveau.

Christine, ce nom que je t’ai donné, car je n’en connaissais aucune autre et car je trouvais que ca t’allait si bien, tu as été, tu es et tu resteras au fond et malgré tout, toujours la plus belle ! Le plus beau ficus que je n’ai jamais connu. J’espère aussi qu’à présent, tu te sentiras mieux entre tes 2 nouveaux amis que j’ai nommé menthe et origan.

A ma plante bien aimée…

(15) (0)
Commenter

Rhooo….. Un début de dendrophilie   whistling   laughing   aloofandbored  

laughing

Hihihi, un beau slam pour une belle plante. Je ne te savais pas la main verte Richard. Moi j'ai reçu deux beaux lys rouges en avril. Ils sont sorti de terre fin mai début juin et poussent allègrement. Un verre d'eau chaque 15 jours sur chacun des 2 bulbes et les voilà toutes belles. J'espère avoir des fleurs fin juin. 

image perso

une plante chez soi, c'est un être vivant en plus chez soi qui nous comble de bonheur... smile prends en bien soin...

Connectés

Tu dois être connecté pour voir la liste des membres connectés