Rencontre du temps

Vague à l'âme...

Il y a des jours où, quand je mets le nez dehors, je ne vois que ce qui ne va pas...

Ces gens qui surconsomment sans se soucier de l'impact sur la planète.

Ces gens qui jettent leur mégot de cigarette par terre alors que cela polluera des litres et des litres d'eau.

Ces gens qui passent à côté d'un sans-abri sans même le voir.

Ces gens qui ne voient pas la personne à la canne blanche qui a besoin d'aide.

Ces gens qui jouent des coudes et écrasent les autres pour arriver en haut de la pyramide.

Ces gens qui font passer constamment leurs besoins avant ceux des autres.

Ces gens qui jamais ne se retournent pour tenir la porte derrière eux.

Ces gens qui jugent sur l'apparence, le mode de vie, la situation sociale.

Ces gens qui sont intarissables sur eux-mêmes sans jamais se soucier d'éveiller ou non l'intérêt de leur auditoire.

Ces gens incapables de ressentir la moindre empathie.

Aujourd'hui était un de ces jours...

C'est ça d'avoir les yeux grand ouverts en permanence.

D'être hypersensible. 

Cette grande force qui se transforme parfois en faiblesse.

Qui me fait parfois pleurer à la simple vue d'une personne qui dort dehors.

Qui me bouleverse des heures durant quand je dépasse un camion d'animaux entassés, en route pour l'abattoir.

Qui me met tant en colère face à l'injustice.

Qui a érigé un mur de béton autour de mon coeur.

Qui éteint temporairement en moi toute forme de philanthropie.

Qui me fait me questionner sur ma place au monde des aveugles. 

Qui me fait faire preuve d'abnégation.

Qui me rend vulnérable.

Qui me fait vivre avec hantise certaines situations, anodines pour d'autres. 

Mais...

Tant que mon coeur, bien qu'étouffé dans sa forteresse, continuera de battre, 

Qu'il me permettra de continuer à déceler la douleur d'une personne sans même qu'elle n'ait à ouvrir la bouche,

De trouver l'envie d'apporter un peu de chaleur à toute forme de vie,

De voir la profondeur de l'âme de l'autre, 

De rester forte sans m'éteindre,

De profiter des choses simples de la vie,

Alors, sans nul doute, je garderai les yeux ouverts et je continuerai de faire ma part pour que ce que je vois chaque jour, soit un peu moins gris...

(34) (0)
Commenter

image perso

Bonjour Cassey,
Peu présent sur les forums, je découvre ton texte qui me laisse à la fois ému, impressionné et - moi aussi - avec un sentiment de proximité (un petit degré en-dessous thinking ).
Les réactions que je lis et celles que tu évoques plus bas donnent aussi une chaleureuse impression de RdT (à part l'inévitable troll) comme de la sympathie que tu as su y éveiller smile

Mooooh choupette!...

Garder foi en l'homme jour après jour, garder espoir en la vie et se dire que même si la vie se joue de nous, qu'elle nous gifle par sa violence et son absurdité; qu'elle est souvent injuste et cruelle... La vie vaut la peine d'être vécue, il nous faut chérir les petits bonheurs de la vie croisés au coin de la rue .. Un regard empli de chaleur humaine, un échange de sourire...La vie est une aventure..  heart  

Gros bisous ! 

BIEN VU SUNSY

Cassey ... 

Très parlant ... 

Perso ... même si je me vois à travers ces mots, je prends conscience que je me dois de tourner mon regard vers moi ... non pas pour être égoïste, individualiste ... mais parce que m'accorder le droit de me regarder est primordial ...

Mettre son énergie ailleurs ... continuer à faire le bien autour de soi tout en apprenant à avoir un recul nécessaire ...

N'oublions pas que nous n'avons pas les épaules assez larges pour sauver tout ce que nous voyons ... 

Prendre conscience que se regarder c'est s'aimer, s'accorder du temps, s'ouvrir réellement aux autres ...

Garde confiance ...

Bien sûr Sunsy smile , ce vague à l'âme n'était d'ailleurs que passager, heureusement.

Et si, pour l'acceptation de ne pouvoir sauver le monde, et face au gros sentiment d'impuissance que cela engendre, il me reste encore un bout de chemin à parcourir, j'arrive en revanche aisément à voir ce qu'il y a de beau en presque chaque personne.

Tout à fait, oui, il faut aussi penser à soi, ne pas s'oublier, sans franchir la frontière de l'égoïsme ; telle est, je pense, une des clés de l'accomplissement de soi et des relations avec les autres.

Merci beaucoup à toi pour tes encouragements, et à tous pour vos gentils messages, ici et en MP, je ne m'attendais vraiment pas à autant de réactions bienveillantes happy ...

En effet, je pense aussi que pour pouvoir aider les autres, leur apporter du réconfort, il faut déjà être soi-même bien dans sa peau. Je pense que si l'on est malheureux, déprimé, on aura plus de mal à faire sourire son prochain. Donc sans tomber dans les extrêmes, je m'efforce d'être suffisamment bien avec moi-même avant de me tourner vers la détresse des autres. Les coups de blues qui me font voir tout en noir sont heureusement passagé. Après m'être redressé, je peux me consacrer à voir et donner du positif autour de moi.

J'ai besoin dans ces moments de d'abord m'occuper de moi-même pour ensuite être suffisamment apte à m'occuper des autres. Ce n'est pas de l'égoïsme en effet, c'est juste une question de bon sens et de survie. Je n'ai pas trop envie de sombrer avec l'autre mais plutôt de prendre suffisamment de force pour l'aider à relever la tête.

Beau témoignage Cassey.

Voir le positif dans les petites choses de la vie, permet d'avoir de nouveau foi en l'humanité et son environnement, à mon sens.

Courage à toi !  smile  

Tres beau texte merci

BELLE PENSEE ET BEAU TEXTE CASSEY,  

Voici une vidéo qui m'a aidé à me reconnaître, j'espère qu'elle te sera utile happy

Tu n'es pas la seule Cassey !  no  

Je partage tout ce que tu écris, et compatis à 2000 pourcent  avec tout ce que tu ressens! Chaque phrase me parle énormément ! yes

C'est magnifique, ton texte, merci de partager ça avec nous !  bisou   heart  

Connectés

Tu dois être connecté pour voir la liste des membres connectés