Rencontre du temps

Plaisir et bonheur

Un ami me dit un jour: il ne faut pas mélanger le plaisir et le bonheur, ce sont deux choses différentes.
Ce fut un choc, il avait raison, mon bonheur reposait sur des plaisirs. Ceci expliquait beaucoup de choses : mon épuisement à la quête du bonheur, les hauts et les bas et la sensation que mon bonheur appartenait au passé.
Ma liste de plaisir : Explorer l’inconnu, avoir des buts, avoir le sentiment de progresser, ressentir de nouvelles émotions et s’amuser sont tout simplement des actions qui augmentent mon niveau de dopamine dans mon cerveau. C’est une sensation temporaire et non un état de bien-être.

Avec le temps, je suis devenue accroc à cette dopamine. Mon premier voyage en sac à dos est probablement un bon exemple: j’ai atteint une extase durant ce voyage, une énorme dose de dopamine en un court laps de temps! Alors, comme toute bonne drogue, j’ai voulu ressentir de nouveau cette sensation, je voulais toujours partir…
Sachant que les nouvelles découvertes et l’inconnu me procuraient du plaisir, j’ai décidé de faire plein de nouvelles choses, j’ai commencé à apprendre une nouvelle langue, j’ai appris quelques instruments de musique j’ai déménagé loin de chez moi, j’ai participé à toute sorte d’évènements et d’activités, je sortais en boîte chaque vendredi et samedi soir.
Tranquillement, je commençais à vivre des hauts et des bas. Le passé semblait toujours plus excitant que le présent.
Jusqu'à ce jour où j’ai compris que mon bonheur était un imposteur. Jusqu’à ce que je réalise que le vrai bonheur est un état d`esprit et avec en bonus ma Foi qui m’apporte énormément et m’a sauvé de beaucoup de choses qui proviennent des fonctions de base de l’Etre: d’aimer, d’être aimé, d`avoir des relations saine, d’aider, d’être reconnaissant et de faire ce qui est moralement bien.

(11) (0)
Commenter

@Nico "Il est effectivement plus facile d'être heureux si l'on est plutôt affecté par la joie que par la tristesse. 'est le fondement de la pensée éthique de Spinoza! Tu serais donc spinoziste?  winking  "

ce que tu viens d'écrire me fait penser au témoignage de Tim Guénard winking
http://viechretienne.catholique.org/temoignages/5186-tim-guenard-plus-fort-que-la-haine

 

ah ben c'est que je ne suis pas bouddhiste et que tu me l'apprends alors-)). bah c'est quand même difficile d'être heureux quand tu n'as que des "déplaisirs"  dans ta vie, si ?

les gens sont qd même plus malheureux quand c'est la guerre, s'ils sont amputés, pas d'argent, seul, veuf, orphelin, rien à manger dans leur frigo...que l'inverse. mais j'admire ceux qui sont capables de dépasser ça-))

ah Nico j'espère que du Portugal tu continueras à inonder le site de tes références culturelles , philosophiques et musicales yes  

Je pense que ce que Vesna voulait dire, c'est que remplir sa vie de plein plein de plaisirs n'est pas forcément LA recette pour trouver le Bonheur. Ce qui compte, c'est la qualité, pas la quantité. Etre heureux, c'est un état d'esprit; ce n'est pas forcément lié à une quantité énorme d'activités, d'objets, de loisirs, de contacts...

 

je crois que le plaisir est lié  à l'instantané, aux faits , à quelque chose à durée limitée, à ce qu'on fait.

Le bonheur est plus affaire de durée et de philosophie ( dans le sens où on peut accepter de reconnaître être heureux même si on traverse ça et là des moments moins agréables, de déplaisir).

Par contre je ne vois pas pourquoi tu dis que le bonheur est un imposteur. Certains plaisirs peuvent l'être, mais pas le bonheur, je crois. Le bonheur,oui, est un état d'esprit, mais pas seulement, il se nourrit quand même du quotidien...et des plaisirs. Bref à mon sens on peut rencontrer le plaisir sans être heureux, mais pas être heureux sans plaisir ( hum-))

Intéressant! Je pense  que la différence principale entre les deux, c'est que sur les plaisirs on a beaucoup plus la possiblité d'agir et de prendre l'inititative. Comme tu le dis on peut choisir de partir en voyage, de faire la fête, ou tout autre activité qui nous procure du plaisir. C'est certainement ephémère mais à mon avis également essentiel à notre équilibre. Comme toute drogue il ne faut pas en abuser et surtout aussi savoir accepter les petits plaisirs que nous offre quotidiennement la vie smile .

Le bonheur c'est une autre histoire. A chacun de trouver sa recette, mais c'est de toute manière une quête continue

Les plaisirs, ce sont des petites (ou grandes) choses bien ciblées qui apporte un bien-être temporaire. Le Bonheur, c'est un état de bien-être à long terme. On ne sait pas toujours expliquer pourquoi on est heureux. on est... juste heureux.

Les petits plaisirs sont partout. il faut juste savoir les voir. Et a force d'accumuler les petits plaisirs, on construit son Bonheur.

il est des lectures qui font plaisir et d'autres qui donnent du bonheur... j'ai pris le plein de bonheur pour quelques heures et je t'en remercie.... un texte plein de vérités à partager comme l'est le bonheur... Ben 

Connectés

Tu dois être connecté pour voir la liste des membres connectés