Rencontre du temps

Un an

Voilà un an que mes bagages à la main et le cœur plein d’appréhension je débarquais à Zaventem, pour un aller-simple vers l’inconnu. Déjà plus d’un an ! Un temps qui peu paraître si court et pourtant tant de bons moments passés, de rencontres, de découvertes. J’ai parcouru le pays pas à pas, j’ai tenté d’en saisir l’essence, d’en comprendre les mille nuances. Je me suis senti à la fois d’ici et d’ailleurs, comme déjà par le passé tiraillé entre plusieurs identités. Mais jamais je n’aurais imaginé en débarquant ici, seul et sans le moindre contact dans la ville, pouvoir faire autant de connaissances.

Je me voyais déjà passer toutes mes soirées et mes weekends en solitaire, et me voilà à multiplier les activités, découvrant jour après jours de nouveaux visages et lieux. Rencontres parfois éphémères, parfois se répétant, débouchant peut-être sur des amitiés durables. Mais surtout tant de belles personnes, richesses de toutes ces facettes multicolores, chacun amenant bien plus qu’il ne le pense.

Je sais que je ne dis jamais assez aux gens qui m’entourent comme leur présence est importante. Au début je me disais que je trouverais peut-être dans cette ville l’amour. J’y ai même touché du bout des doigts, m’y suis brûlé, et j’ai compris que le plus important est ailleurs. Ce qui compte c’est la Rencontre pour elle-même, pour ce qu’elle nous enrichit et nous fait devenir de meilleures personnes. N’oubliez jamais que vous êtes tous uniques, précieux et qu’il y a autour de vous, même s’ils ne le montrent pas, des gens pour qui votre simple présence est déjà un cadeau.

Le plus important n’est pas où l’on va, mais le chemin qu’on prend pour s’y rendre !

(40) (0)
Commenter

https://youtu.be/8rNbVtMSuTk

https://youtu.be/rZKvIX82A5E

https://youtu.be/8zoWBwVhvcc

Mi-août, dans une petite maison dans la forêt entre Verviers et Spa, j'ai rencontré un troubadour Troll. Des cheveux roux, une barbe sauvage, une veste en peau de mouton, une vieille guitare des années 1920, un petit banjo, une boite à musique, une flûte traversière et une guitare lap-steel …

Nous étions en train de boire un verre (quelques) pour les 40 ans d'un copain. Il s'est installé, tous ses instruments autour de lui. Tout doucement il commença à jouer de la flute traversière, petit à petit tous les soudards s'immobilisèrent, envoutés par cette musique planante ; il posa sa flute, quelques applaudissements brisèrent le silence ; puis avec une vieille boite à musique, il égrena des mélodies sur carton perforé qu’il accompagna de sa voix singulière en disséquant de très modernes sonorités du passé.

Le rouquin timide s’échappait de notre réalité en rêvant sa musique autrement. Les doigts sur les cordes de son banjo ou de sa guitare, le garçon ressassait son amour pour les pionniers du blues, invoquant leurs esprits via des mots étranges. Notre troubadour Troll chantait dans une langue inventée, le galionka. Personne n’y comprenait rien, mais tout le monde se laissait volontiers emporter par le flot émotionnel charrié par ce jargon venu d’ailleurs. Tous nous étions traversés de frissons étranges et apaisants. Une véritable berceuse Trolle.

Hier soir, en cherchant des infos le parcours que la Senne suivait à ciel-ouvert à travers le centre de la ville de Bruxelles jusqu’en 1871. J’ai découvert qu’un tronçon de la Senne avait été reconstitué à deux pas des Halles Saint-Géry, à côté de l’ancien couvent des Riches-Claires. Pour illustrer la beauté surprenante de certains endroits oubliés de Bruxelles, des clips vidéo viennent d’être enregistrés. C’est mon troubadour Troll qui illustre avec une de ses chansons ce tronçon de la Senne.

Benoît Lizen, car il s’agit de lui, est biologiste. Il n’a pas de formation en musique, simplement une passion sans fin pour la guitare et le blues. Ce jeune liégeois s’invente une langue à lui et décide de poser ses histoires sur « Naomka », un disque brut et poétique enregistré sans un sou, un premier album au charme intemporel. Parfois une chorale d’enfants accompagne sa voix singulière, rien de plus…

Thierry, puisqu’il parait que tu es un des Trolls de RDT et que tu aimes découvrir les endroits insolites de Bruxelles ta belle, je te dédie cette berceuse Trolle ainsi que d'autres balades chantée de Benoit.

https://youtu.be/8rNbVtMSuTk

https://youtu.be/rZKvIX82A5E

https://youtu.be/8zoWBwVhvcc

Va où ton chemin te mène,

Yves

https://www.youtube.com/watch?v=uo2UXt9P8Cc

vers minute 4

non, tu trouves ? laughing  

ben c'est toi qui en as parlé, sinon personne n'aurait eu l'idée angel . Et c'est tous des admirateurs, bien entendu aloofandbored  

Magnifique;-) Peu importe la destination pourvu que la route soit belle :-)

Thierry, 

..."le plus important est ailleurs. Ce qui compte c’est la Rencontre pour elle-même, pour ce qu’elle nous enrichit et nous fait devenir de meilleures personnes. N’oubliez jamais que vous êtes tous uniques, précieux et qu’il y a autour de vous, même s’ils ne le montrent pas, des gens pour qui votre simple présence est déjà un cadeau.

Le plus important n’est pas où l’on va, mais le chemin qu’on prend pour s’y rendre !"

Tu as tout compris et tu l'exprime avec les mots justes. 

Ben, lui, t'a parfaitement décrit. 

"authentique, vrai, sensible, attentionné, avec un humour proche du mien  et des valeurs communes aux miennes celles qui donnent envie de faire d'un inconnu un véritable ami."

Je dirais même un frère. 

J'espère que tu pourras nous faire découvrir ton pays; la prochaine fois, même si nous ne sommes que 2 ou 3, n'annule pas ton mini-trip.

Merci d'être toi, merci d'être ici.

Beau !

non non Jess je vais certainement pas virer le commentaire où tu promets de danser nue sous la pluie agreed  je crois qu'ils annoncent quelques gouttes pour la promenade de dimanche prochain aloofandbored  

qui vivet videbit  smile  

heum.... ok mais alors on fait les premiers essais à la maison...  shy  

je suis sans voix devant ces mots qui déclines tant d'émotions.  

je reste assis sur ma chaise pétri par cette superbe déclaration qui m’inspire tant de respect pour son auteur et l’intelligence des mots choisis.

 je reste les yeux émerveillés par tant cette prose qui décrit avec justesse tes expériences.

je suis surpris par l'audace d'oser dire de si belles choses.

Et sans prétendre te connaître, je sais que tu fais partie de ces types bien que j'ai plaisir à voir et revoir car tu as ce côté très bienveillant, tjrs un mot sympa, à être présent.

cela ne fait pas un an que je suis inscrit sur ce site mais je puis affirmer que tu fais partie des types que je suis content d'avoir rencontré car tu es comme ton texte ; authentique, vrai, sensible, attentionné, avec un humour proche du mien  et des valeurs communes aux miennes celles qui donnent envie de faire d'un inconnu un véritable ami. secrètement (jess tu peux vraiment rien faire ? ;-) , j'espère que tu trouveras la personne qui te fera rester dans à Bruxelles car te savoir repartir là-bas me ferait vraiment ch...  

ben  

Connectés

Tu dois être connecté pour voir la liste des membres connectés