Rencontre du temps

Justice ou Injustice.. Que feriez vous à ma place

Salut la communauté RDT,

Bien que pas habitué à étaler ma vie au grand publique j'ai comme un sentiment de colère que je n'arrive pas à apaiser et qui bien au contraire grandi avec le temps. Voici mon histoire ou plutôt celle de mon fils.

Septembre 2017 mon fils entre en première année primaire à ma campagne du groupe tenbosh à Ixelles, adaptation un peu difficile, manque d'attention en classe il se fait très vite exclure de la classe une première fois.. une seconde fois.. et ainsi de suite jusqu'à me téléphoner à plusieurs reprises pour me demander de venir le récupérer directement. Evidemment je tente de savoir ce qu'il se passe car même si je sais qu'un enfant peut être différent à l'école qu'à la maison ça me parait énorme et les exclusions à répétition quelque peu exagérées. Par chance une neuropsychiatre étant présente en classe presque chaque jours me convoque et m'exprime son inquiétude.. non pas envers mon fils mais envers les méthodes de son professeurs qui selon elle manque totalement de patience, facilement agacée et distribue des punitions à tord et à travers.. que de surprises !! Je prend donc contact avec la personne du PMS attachée à l'école qui ne juge pas nécessaire de réagir, j'en parles donc au directeur qui lui me semble plus protéger son enseignante que de savoir le pourquoi du comment.

Les jours passent et un beau soir mon ex femme m'envois des vidéos et des photos de mon fils avec le côté droit du visage complètement rouge, je pense directement à une bagarre dans et la cours et non.. a ma grande surprise suite à une énième exclusion mon fils à craqué et s'est mis à taper des poings sur le bureau du directeur, celui ci dans sa plus grande pédagogie à attrapé mon fils par les bras, l'a ensuite secoué violemment avant de le jeté au sol encore plus violemment !!!

Et là commence l'incompréhension la plus complète. On se rend directement à l’hôpital saint pierre où l'urgentiste pédiatrique refuse catégoriquement de faire une constatation de coups et blessures envers mineurs prétextant qu'il n'est pas bon de porter plainte contre une école.. ok on se rend donc au commissariat d'Ixelles où là on est extrêmement bien reçu et pris au sérieux, après depos du procès verbal ils nous conseilles sans traîner de nous rendre dans un autre hôpital. On se rend donc à l’hôpital d'Ixelles et là à nouveau sans même regarder une seconde mon fils l'urgentiste ne veux absolument pas faire de constatation de coups et blessures envers un mineur ! Là ça commence à bien faire je commence à mettre en colère et je suis gentillement amené vers la sortie par la police.. d'Ixelles.

Finalement on trouve enfin un hôpital dans lequel on est reçu et pris au sérieux et un examen est fait sur mon fils.. enfin ! Malheureusement un jour étant passé ils ne peuvent certifier que les coups et blessures proviennent bien de la veille. Je prend donc initiative d'envoyer une lettre à la Bourgmestre d'Ixelles ainsi qu'à l'échevine de la santé et de l'éducation d'Ixelles. Je suis très vite contacter par l'échevine qui prend le dossier très au sérieux et qui dans les jours qui suivent s'est démenée comme elle a pu mais dans cette belle commune d'Ixelles (c'est surement pareil partout) tout le monde se sert les coudes à tel point que lors de l'audition du directeur par la secrétaire du collège (personne plus haute placé après la Bourgmestre) tout les directeurs/directrices d'Ixelles ont investis la salle d'audience afin de soutenir leur collègue.

Entre temps mon fils ne pouvant plus rester dans cette école entre ce qu'il s'est passé et les tensions au quotidienne on me fait gentillement comprendre qu'il est préférable que je l'enlève de l'école et que je le place sous certificat médical le temps de "trouver une solution" les semaines passent et finalement on l'échevine me propose de placer mon fils dans une école d'accueil exclusivement pour cette année.. pour l'année prochaine il faudra trouver une autre solution. A ce moment on est au mois de janvier et finalement mon petit n'a passé que deux mois à l'école. 

Le temps passe et plus rien ne se passe, aucune école sur Ixelles ne veux inscrire mon fils pour la rentrée prochaine, je tente de prendre contact avec l'echevine qui ne répond plus, le directeur lui n'a pas été inquiété le moindre du monde se trouvant actuellement dans son bureau tellement perché que même l'idée d'un mot d'excuse envers les parents pour son geste on s'assoie dessus.

Aujourd'hui mon fils lui est dans une scolarité très compliqué et évidemment très affecté par ce qu'on lui à fait au point qu'il en parle souvent et pas plus tard que hier encore et pendant que toutes ses personnes se serrent les coudes c'est ce petit qui en prend plein la tête et qu'on tente gentillement de diriger vers une école spécialisée pour enfants à problèmes et qu'il ne comprend pas pourquoi papa qui lui promet qu'il sera toujours là pour le protéger n'a pas pu le protéger justement quand son directeur l'a claqué au sol !

Comment expliquer à un enfant de 6 ans pourquoi il doit à nouveau quitter ses nouveaux copains ? Lui expliquer pourquoi papa n'a pas tenu sa promesse de le protéger ? Comment gérer cette colère qui aujourd'hui me ronge de plus en plus chaque jour quand on sent comme une injustice ou non justice et qu'on s'acharne à ce point sur cet enfant de 6 ans pour protéger ses employés ou collègue malgré un tel geste ? Comment gérer ce silence ? Et surtout comment gérer ce sentiment de vouloir faire mal à ce directeur qui perverti et mené mon fils là ou il est aujourd'hui ?

Voilà j'ai beaucoup de mal à bien tout détailler tellement je suis écœurer et en colère et surtout dans l'incompréhension la plus complète. Comment peut-on faire subir ça à un enfant ? Car au final malgré mes colères qui passeront certainement un jour c'est mon fils qui en pâtira tout au long de sa scolarité et son comportement qui aujourd'hui à changé suite à ça qui je ne l'espère pas en fera vraiment un enfant à problème malgré tout l'encadrement qu'on lui amène sa maman et moi. 

En tout cas merci à ceux qui ont pris le temps de me lire, ça signifie déjà beaucoup pour moi.

 

Francis

(4) (0)
Répondre

C'est au pouvoir organisateur de l'établissement scolaire que tu dois adresser ta plainte. ( Communaute Française, Segec ou autre)

Envoie leur un  dossier complet, en insistantb bien sur  tes raisons du changement d'établissement scolaire en cours d'année.Ils ont l'obligation d'ouvrir une enquête. Ils travaillent rapidement et ne prennent pas forcément partis du corps professoral

Sachant que ce n'est pas légal d'exclure un enfant jusqu'à la fin des études primaires + le problème de violence, il aura au minimum un blâme.

Ça pourrai aider ton fils  à retrouver le calme. 

Si je peux ma permettre un petit avis perso (  plus facile à dire qu'à faire) ...ne te sent pas coupable ou responsable de ne pas avoir ét là pour l'aider. D'abord parce que ce n'est pas vrai. Regarde tous ce que tu mets en place maintenant smile  . Ensuite, je me dis que ça va être difficile pour lui de s'apaiser tant qu'il ressentira un malaise chez toi. 

Je ne peux que t'encourager dans ta démarche. Tu as bien raison de ne pas trépasser sur la violence.

Bon courage  

 

 

Ton récit est long, personnel et "dur". Si tu veux en discuter en privé,  tu peux me contacter.

Très rapidement,  je te dirais, à mon humble avis :

1) il faut un lien de causalité pour constater par écrit un diagnostic.  C'est parfois impossible d'obtenir une telle attestation, qui par ailleurs engage la responsabilité du médecin. 

2)  y a-t-il des témoins de la scène avec le directeur ?

3). voici quelques pistes de réflexion : comment se comportait ton fils en maternelle ? Avait-il des amis ? Pourquoi le changement d'école? Pourquoi cette école ?  Ton fils en a-t-il été informé? A quand remonte ta séparation ? Comment a réagi ton fils ?  Comment est ta relation avec ton ex ?Comment est ton fils à la maison ? Comment est la relation avec ton fils ? Quel est le mode de garde ?

4) as-tu pu parler avec ton fils ? As-tu pu lui dire comment tu te sens ? As-tu pu en parler avec ton ex/et votre fils ?

5) trouve un (ou plusieurs) moyen (s) d'évacuer tous tes ressentis. Que ce soit parler à un psy, faire de la boxe ou de la méditation par exemple.

6) il existe probablement des conseils juridiques gratuits (en fonction de tes revenus), via un avocat pro deo.

7) tu pourrais éventuellement te renseigner sur les droits de ton fils en tant que patient (art. 5 de loi relative aux droits du patient du 22 août 2002, dimension "éthique "). Pour ce faire, contacte le médiateur de l'hôpital où tu as emmené ton fils. 

8) que dit le(s)médecin(s) qui a(ont) vu ton fils ? Est-il maintenant encore sous certificat ? A-t-il été vu par un psy ?

Courage.

J'ai exactement le même raisonnement que Anne.

Mais je dirais aussi :

"Il y a la Justice et il y a le Bien de ton fils ; parfois, malheureusement, il faut choisir. "

Salut Francis,

J'ai 2 filles de 18 et 20 ans.

Ma plus jeune fille a eu des problèmes au milieu de ses primaires (racket et harcèlement de la part de condisciples ; manipulations pour influencer l'institutrice, ... Et c'était toujours ma fille qui se faisait punir. Après des mois, la directrice et le pouvoir enseignant ont reconnu que ma fille était en réalité la victime. Mais la directrice ne pouvait pas faire grand chose car les harceleuses étaient des filles placées par la justice dans son école et son internat.)

J'ai fait des choix sur base de mes principes; j'ai défendu des valeurs; mais au final, c'est ma fille qui étaient 5 jours par semaine à l'école qui devait affronter, jour après jour, les harceleuses et les conséquences de mes choix car les harceleuses ont encore été plus vicieuses et plus sournoises. Le harcèlement s'est étendu hors de l'école malgré l'intervention de la police.

Ma fille n'a été tranquille que lorsqu'elle est passé en humanité à Tongres.

En troisième secondaire, ma fille m'a reproché de ne pas avoir cédé et de ne pas l'avoir changé d'école plutôt.

Voilà mon expérience et nous nous avions le soutien de la direction et du corps enseignant.

Si tu veux attaquer la direction, je te conseillerais de changer ton fils de réseau.

Courage en tout cas et si tu veux en parler , je suis la happy  

Contacte un journaliste...c est triste mais c est la seule chose qui fait bouger les choses

Connectés

Tu dois être connecté pour voir la liste des membres connectés