Rencontre du temps

Ma maison près de la mer

Elle se trouvait dans les dunes. Elle n'était pas vraiment très grande, mais il y avait tout ce qu’il fallait, dans ma maison près de la mer. Parfois, quand je nageais, je me mettais debout dans la mer et je la regardais de loin. Elle était blanche. Sur le balcon à l'étage, il y avait des géraniums rouge framboise, si doux, et aux fenêtres, des volets bordeaux. Quand je la regardais, elle avait l'air si majestueuse, ma maison près de la mer. En plus, elle semblait cacher un secret. Un secret que moi seule je pouvais découvrir. Alors voilà, j'étais l'héroïne de ma maison près de la mer et j' y cherchais le secret. Un trésor peut-être, qui sait. Je partais pour l'aventure avec mon casque en plastique sur la tête et mes peluches dans les bras. Mes peluches, c'est à dire mes serviteurs (Victor et Victoria), des guerriers prêts à venir à mon secours en cas de danger (Doudoule Bleu et Tigrou), mon ange gardien (Ange Gardien) et bien sûr mon conseiller personnel (Bouboule). Je suis dans les dunes, je regarde s'il n' y a pas de danger, si je peux me diriger à mon aise vers ma maison près de la mer. Bouboule me conseille d'attendre encore un peu avant d' y aller: il dit craindre une attaque surprise de l'ennemi. L'ennemi, on ne savait pas qui c'était. On n'était sûr que d'une seule chose: il y en avait un et lui aussi cherchait après le trésor. Enfin oui, le secret de ma maison près de la mer. Bouboule racontait n' importe quoi et je le savais bien. Il avait tout simplement envie de finir son goûter tranquillement. Bouboule est une peluche très gourmande. Je le laisse faire, mais en expliquant une fois de plus que dans notre mission, il est question de vie ou de mort. Il finit son goûter. Il veut dormir. Bouboule est aussi une peluche très paresseuse. J'aimerais me fâcher, mais je n'y arrive pas: il est trop mignon et en plus c'est mon meilleur ami - mais ça, il ne faut surtout pas le dire aux autres! Enfin on est reparti, Bouboule remet sa sieste à plus tard. Heureusement, car on a encore un long chemin à faire. A l'intérieur, ma maison près de la mer est vieille mais très agréable. C'est sa faiblesse. On le sent. Ici, elle n'est pas si majestueuse qu'à l'extérieur. On monte, jusqu'au grenier. J'ai perdu Victor et Victoria en route, alors je demande à Doudoule Bleu et Tigrou d'aller les chercher; ils doivent sûrement être quelque part sur l’escalier. L'escalier fait beaucoup de bruit quand on marche dessus. J'ai peur. Heureusement que Bouboule est là. Je l'aime bien, Bouboule. Et puis il y Ange Gardien pour me protéger. Une fois tout le monde est de retour, sains et saufs, on repart pour le grenier. Il faisait noir dans le grenier, il n' y avait qu'une petite lucarne. En plus, je pense qu'il y avait des souris. J'y avais toujours peur. Je sers mes peluches bien fort contre moi. Elles ont peur aussi je pense. C'était une épreuve affreuse, mais il fallait y arriver, car les trésors se trouvent toujours au grenier. Au grenier de ma maison près de la mer... Je regarde à travers la lucarne et je vois la mer. Elle est calme. Moi non, j'ai peur. Je vois quelqu'un dans la mer, debout. C'est moi. Je suis en traîn de regarder la maison. Ma maison près de la mer. L'autre moi me voit dans le grenier. Je ne veux pas qu'elle voie que j'ai peur. Ce n'est pas bien d'avoir peur. Et sûrement pas quand on est l'héroïne. J'étais l'héroïne de ma maison près de la mer. L'héroïne, accompagnée de ses amis les peluches, à la recherche du trésor. Le secret. Le secret de ma maison près de la mer. Je me baisse et sers mes peluches bien fort contre moi. L'autre moi ne peut pas me voir. Je suis l'héroïne. Les héroïnes sont fortes et moi j'ai peur. Doucement et avec précaution je regarde à nouveau à travers la lucarne. L'autre moi est partie. J'ai gagné. Maintenant reste encore le trésor. Ça fait si longtemps que je le cherche, ce secret. Le secret de ma maison près de la mer. On cherche en vain, et mon conseiller me propose de poursuivre notre quête demain. Demain, Bouboule était malade. Je le soigne, mon meilleur ami ne peut pas mourir. Je lui apporte du thé, je le borde bien chaudement, je lui donne des gros câlins et je dis que tout ira mieux le lendemain. Je regarde à travers la lucarne et je vois une petite fille qui joue dans la mer. C'est moi. Ca fait 20 ans que je ne suis plus venue ici. Le trésor, le secret... le secret de ma maison près de la mer... ma maison, près de la mer.
(4) (0)
Commenter

Ca c'est une histoire originale... smile

Connectés

Tu dois être connecté pour voir la liste des membres connectés